(Obsidian) Les enfants d'Itarillië 1-1 Les Dieux de l'Arène (Voodoo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Obsidian) Les enfants d'Itarillië 1-1 Les Dieux de l'Arène (Voodoo)

Message  Voodoo le Mer 3 Fév - 13:39

Le vécu de l'exploit cet après midi








Voodoo
avatar

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Obsidian) Les enfants d'Itarillië 1-1 Les Dieux de l'Arène (Voodoo)

Message  Kurlom le Mer 3 Fév - 13:47

Yeah GG mon Voodoo !


Je chouine donc je suis !

Kurlom
avatar

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Obsidian) Les enfants d'Itarillië 1-1 Les Dieux de l'Arène (Voodoo)

Message  Thalar le Mer 3 Fév - 15:23

Bon les gars va falloir faire mal aux hommes-lézards en deuxième partie du championnat car là ils s'envolent !

Thalar
avatar

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Obsidian) Les enfants d'Itarillië 1-1 Les Dieux de l'Arène (Voodoo)

Message  Voodoo le Ven 5 Fév - 0:24

On l’a tous, ce moment. Cet instant qui nous marque à jamais, nous rend parfois meilleurs mais si souvent pire.
Voodoo, ce moment, c’est son premier match contre Obsidian. Avant… Avant, c’était un jeune coach un peu fou, adepte du beau jeu, pour qui un bon match de blood bowl, c’était un match où on marquait des touchdowns, pas juste un touchdown de plus que l’adversaire. C’était un innocent.

Mais ça, c’était avant ! Avant un cauchemar face à un adversaire qui lui a appris la devise des vrais coaches de blood bowl mais qui, hélas, ne perdait pas souvent. Les Humains de Voodoo n’ont pas vu la balle, se sont fait humilier à un tel point que même le score de ce match est un souvenir un peu flou.

Bref, depuis, les matches contre Obsidian ne sont jamais des matches comme les autres. Et Voodoo s’avançait vers celui-là comme l’agneau sacrificiel vers ce si sympathique barbu qui tient d’une main les tables de la loi et de l’autre un long couteau bien aiguisé.

Dans les Vestiaires



Bon, les gars, et les bêtes aussi, ne nous voilons pas la face, ce match, on va prendre lourd, très lourd ! Pas un tacleur, pas un dextre, c’est un coup à se faire Aliker à sec. Vous savez, cette expression apparue après le match de la dernière semaine, cette sensation de souffle chaud sur la nuque qui se termine par une brusque douleur du fondement et un 4-0 des familles !
Et je ne vous parle pas de cet arbitre, un certain Legolas Bellefeuille, c’est déjà lui qui avait arbitré ce match contre Alikaa et quelque chose me dit qu’il nous a à l’œil.

Mais ça n’est pas grave, je ne vous ai pas engagés pour votre jeu de balle, je vous ai engagés parce que vous êtes des gladiateurs, parce que vous allez leur faire boire leur sang, à ces bouffeurs de verdure, parce que vous allez leur faire comprendre pourquoi ce jeu s’appelle BLOOD bowl !

Sur le Terrain

Bon, ça s’annonce pire que prévu… Tour 4 et on s’est déjà pris un TD, fait encercler, piquer la balle et l’adversaire va marquer le 2-0. On voulait leur faire mal, on a tiré plus de flèches que dans une bataille d’elfes contre des orques. Je sens que la semaine prochaine, on ne parlera plus de se faire Aliker mais Voodooter à sec…



Bon, quand on s’est fait dominer sur le plan tactique et technique, il ne reste qu’une solution, prier DoubleUn, le dieu des adversaires des elfes et faire péter le poulet de Bresse pour que Nuffle nous prenne en pitié… Et ça marche !





Les elfes sont déstabilisés, ils ne réussissent plus un esquive, Nous, on glisse un peu sur la face de la DDG qui s’est écrasée comme une… Hélas, l’arbitre prend ça comme une agression, double hélas, la DDG est à peine sonnée !



Un petit miracle, on atteint la mi-temps sur le score de 1-0. On n’a pas su jouer la balle mais on a su jouer l’adversaire et, deuxième miracle, l’infirmière elfe est si bonne qu’un seul des KO revient !



On commence à se dire qu’il y a de quoi faire des choses intéressantes !

Et la deuxième mi-temps commence sous les meilleurs auspices, et paf la seule DDG sur le terrain !



Le reste est à l’avenant, l’homme arbre s’enracine, les elfes font collection de baffes, un seul se dresse contre le rouleau compresseur chaotique et sort coup sur coup un homme bête et Théokoles la Mort en Marche, notre minotaure qui fait ou défait le destin de l’équipe.



Hélas (enfin, façon de parler), c’est trop tard, au royaume des bourrins, les Dieux de l’arène sont rois, 8 tours d’un ball control long et douloureux qui vengent sans faire oublier ce premier match cauchemar contre les sylvains d’Obsidian.



Un nul qui vaut bien des victoires, un nul qui montre au monde que les Dieux de l’Arène sont là pour rester !


Voodoo
avatar

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Obsidian) Les enfants d'Itarillië 1-1 Les Dieux de l'Arène (Voodoo)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum